Aluminerie de Shawinigan lors d’un grand froid de Janvier.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Lumix DMC-LC1

Rivière Saint-Maurice à Saint-Jacques-des-Piles.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700, objectif 80-200mm

Saint-Jean-des-Piles

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700, objectif 80-200mm

Les Piles, d’un côté de la rivière, Saint-Jean et de l’autre Saint-Jacques.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700, objectif 80-200mm

Les sept Colosses

Représentation sculpturale dans le parc Bellemare, commémorant la fusion des sept municipalités avec la ville de Shawinigan.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700 Objectif 35-70 mm.

Saint-Jacques-des-Piles

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700, objectif 80-200mm

Saint-Jean-des-Piles

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700, objectif 80-200mm

La rivière Saint-Maurice

Vue du sentier Berthiaume.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700, objectif 80-200mm

Grand-Mère

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Lumix DMC-LC1

Grand-Mère

Le pont suspendu au dessus de la rivière Saint-Maurice.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Lumix DMC-LC1

Shawinigan

L’aluminerie ALCOA.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Lumix DMC-LC1

Shawinigan

En 2014 c’est le début de la démolition de l’aluminerie ALCOA, une partie de l’histoire de la ville et de milliers de travailleurs viens de s’éteindre avec les fours de l’usine.

Prise le
Publiée le
Canada
Mauricie
Québec
Nikon D700, objectif 80-200mm

À propos des auteurs

Le soleil, les arbres, les oiseaux, le ciel et l’eau bleue qui coule lentement. Le calme de la campagne et ses verts paysages, la ville pour la chaleur de ses anciens murs de pierre et ses architectures changeantes, ses bruits et ses clameurs.

Le vent qui froisse les feuilles jaunes en hiver et les fleurs multicolores où bourdonnent les bourdons en été. Les vastes horizons que sillonnent de petits chemins entre des collines vertes. La couleur du temps le matin et le rouge du soir, la nuit bleue et le gris des chats sous la lune blanche.

Les images, celles qui sont d’ici ou d’ailleurs, celles qui racontent une histoire, un voyage, celles qui donnent le goût d’aller plus loin, de voir la vie sous toutes ses formes, de l’immensément petit à l’infiniment grand de notre planète.

Toutes ces photographies sont là pour le plaisir que j’ai passé à immortaliser ces moments qui resteront gravés sur un support quelconque, alors que ma mémoire pourrait s’effacer ou disparaître. Pour le plaisir aussi de ceux et celles qui aiment voyager dans la mémoire photographique des nombreux sites d’images que propose le Web.

Bonne lecture

Alain LeSieur