Publiée le

Épargné par le seisme de 1755, le monatère Hiéronymites est l’édifice emblématique de l’art manuélin et celui du Portugal également. Juste le spectacle des sculptures des portails de l’église ou du clôitre, sont spectaculaires et les amateurs auront du mal à s’en lasser.

Mosteiro dos Jeronimos

Les sculptures ornant le portail supérieur de l’église.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Jardim Vasco da Gama

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Les maisons de la rue Belem

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Les oranges du jardin Vasco de Gama.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

La cloche du monastère Jeronimos.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Portail de l’église ou clôitre Jeronimos.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Pieds d’un cheval et d’une touriste s’apprêtant à la promenade de calèche.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Motifs de la fenêtre de l’entrée du musée national et celui de la marine.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

L’entrée du musée de la marine.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Façade du musée national d’archéologie.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1
Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Centre culturel de Belem

Création de l’architecte (Vittorio Gregotti), c’est le plus grand centre culturel du Portugal. Èrigé en 1990 dans des bloc de calcaire brut, qui s’accorde à la pierre du monastère de Bélem.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Façade de la galerie de l’avenue India.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Maison de la culture de Cabo Verde.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Le centre de l’archéologie de Lisbonne, Kamart et la galerie de l’Inde.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1
Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Centre de production télévisé et de cinéma publicitaire de Belem. Difficile de savoir si il y a toujours de la production.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1
Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1
Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Parc de la tour de Belem.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

L’élégance séduisant des fenêtres géminées, des dômes couvrant les poudrières, réel aspect décoratif de l’art manuélin de la tour de Belem.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

La tour de Belem

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

C’est un joyaux de l’art manuélin du début du XVl°S.. A l’origine la tour se trouvait au milieu de l’estuaire du Tage afin de deffendre l’entrée. Constitué de 5 étages et couronnée par une terrasse à la vue remarquable du fleuve. Dans le sol du rez de chaussé, il y a des ouvertures par lesquelles on y précipitait les condamnés enchaînés dans le fleuve.

Monument des découvertes

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

Hérigé en 1960 pour le 500° anniversaire de la mort d’henri le navigateur, ce monument haut de 52m. est l’oeuvre de l’architecte Cottinelli Telmo et du sculpteur Leopoldo de Almeida. Proue stylisé ou des hommes illustres se suivent comme, le roi Manuel ler, le poète Camoesou bien le peintre Nuno Gonçalves. Les visiteurs peuvent accéder au sommet du monument d’ou la vu est imprenable.

La promenade du Monument des Découvertes ” Padrao dos Descobrimentos “.

Prise le
Publiée le
Portugal, Europe
Nikon V1

À propos des auteurs

Le soleil, les arbres, les oiseaux, le ciel et l’eau bleue qui coule lentement. Le calme de la campagne et ses verts paysages, la ville pour la chaleur de ses anciens murs de pierre et ses architectures changeantes, ses bruits et ses clameurs.

Le vent qui froisse les feuilles jaunes en hiver et les fleurs multicolores où bourdonnent les bourdons en été. Les vastes horizons que sillonnent de petits chemins entre des collines vertes. La couleur du temps le matin et le rouge du soir, la nuit bleue et le gris des chats sous la lune blanche.

Les images, celles qui sont d’ici ou d’ailleurs, celles qui racontent une histoire, un voyage, celles qui donnent le goût d’aller plus loin, de voir la vie sous toutes ses formes, de l’immensément petit à l’infiniment grand de notre planète.

Toutes ces photographies sont là pour le plaisir que j’ai passé à immortaliser ces moments qui resteront gravés sur un support quelconque, alors que ma mémoire pourrait s’effacer ou disparaître. Pour le plaisir aussi de ceux et celles qui aiment voyager dans la mémoire photographique des nombreux sites d’images que propose le Web.

Bonne lecture

Alain LeSieur